L’occulte chez les Gaulois.

Les Druides furent les véritables maîtres de la Gaule jusqu’à l’époque de l’invasion romaine et l’Occulte entrait, pour la plus grande part, dans leurs moyens de domination.

Deux druides sur le bas-relief d’Autun. (Source Wikipedia)

Ils procédaient directement des Mages de l’antique Chaldée; comme eux, ils formaient une société à part dans la société et jouissaient d’une autorité incontestée, tant à cause des sciences dont ils avaient conservé la tradition et le monopole, au milieu de l’ignorance générale; que par le caractère mystérieux et majestueux qu’ils avaient su donner à leur fédération sacrée.

Même on peut affirmer que les Druides eurent, en Gaule, un pouvoir plus étendu que les Mages, en Asie : ceux-ci, à part de rares exceptions, comme Sopâtre qui s’empara du sceptre en Egypte, ne disposèrent que d’Une influence morale très grande, tandis que les Druides furent à la fois législateurs et justiciers. Lire la suite

Le Sabbat par Th. Gautier

Théophile Gautier, l’incomparable styliste, nous fournit, dans les vers ci-après, extraits de son poème Albertus ou l’Ame et le Péché, un tableau saisissant du Sabbat « légendaire », c’est-à-dire du Sabbat noirci par les inquisiteurs. Hâtons-nous d’ajouter, pour ceux qui l’ignoreraient, que Théophile Gautier fut un sceptique, et qu’il n’a entendu faire ici, comme dans son roman intitulé « Spirite » qu’une oeuvre de pure imagination. Nous la citons à titre de curiosité archaïque et comme une des pages les plus émouvantes que nous ayons lues en matière de Sorcellerie. Lire la suite